Transactions, gestion et syndic sur Strasbourg
3 Mar

Les conditions de crédit sont plus favorables à l’achat d’un bien immobilier à Strasbourg en ce début d’année !

Vous souhaitez acheter un bien immobilier à Strasbourg ? Évidemment, le contexte sanitaire de 2020 est une des raisons principales de la baisse des ventes immobilières en 2020. Cette pandémie a attaqué tous les secteurs et l’immobilier n’a pas été épargné.

En effet, si nous devions retenir un chiffre pour expliquer l’impact du COVID19 ce serait celui-là : + de 150 000 transactions immobilières ont été annulées ou interrompues. Compte tenu de la dépendance des acteurs de l’immobilier entre eux (banques, notaires, agences, courtiers) et de la violence avec laquelle la pandémie a frappé, la majorité des dossiers a été énormément retardée.

Vous aimeriez faire l’acquisition d’un bien immobilier à Strasbourg ? Bonne nouvelle toutefois, sous la pression des professionnels, le Gouvernement a relâché les critères du Haut conseil de stabilité financière (HCSF), avec des hausses du taux d’endettement à 35% et de la durée d’emprunt maximum pour le neuf à 27 ans. 2021 devrait donc être favorable à l’obtention de crédits. Sans compter que les banques n’ont pas l’intention de quitter le marché du crédit immobilier, seul point d’entrée pour capter des nouveaux clients !

Des taux en baisse
Autre bonne nouvelle : les taux sont en baisse, proche des records pratiqués en septembre 2019. En moyenne, Cafpi a obtenu pour sa clientèle 0,50% sur 10 ans ; 0,69% sur 15 ans ; 0,84% sur 20 ans et 1,05% sur 25 ans. Pour rappel, les taux obtenus par Cafpi en septembre 2019 étaient de 0,41% sur 10 ans ; 0,62% sur 15 ans ; 0,79% sur 20 ans et 0,96% sur 25 ans.

« Ces taux extrêmement favorables proposés par les banques sont le signe que la chasse aux clients a repris. En revanche, cette tendance bénéficie essentiellement aux bons profils, présentant un apport conséquent, de bons revenus, et un emploi stable en cette période de crise économique », précise Philippe Taboret, Directeur adjoint de Cafpi.

C.V. / MySweetProd © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée