Transactions, gestion et syndic sur Strasbourg
7 Oct

Selon votre agence immobilière, votre pouvoir d’achat immobilier est stable à Strasbourg !

Tous les mois, Meilleurtaux.com, courtier en crédit immobilier, dresse son palmarès mensuel des meilleurs taux et du pouvoir d’achat immobilier dans les 20 plus grandes villes de France. La bonne nouvelle ? Le pouvoir d’achat immobilier s’améliore presque partout ! Alors qu’en est-il à Strasbourg ? Votre agence immobilière fait le point.

Le Mans, Toulouse et Lyon : les perdantes !
Entre juillet et septembre, seules 3 villes perdent des m² habitables à iso remboursement ; il s’agit de Le Mans, Toulouse et Lyon avec respectivement une perte de 7 m² pour la première et 1 seul petit m² pour les 2 autres, soit une quasi-stabilité.

Ensuite, la plus forte hausse de pouvoir d’achat immobilier est enregistrée au Havre (+ 5m²), suivie ensuite de Saint-Étienne (+ 4 m²) et Grenoble (+3 m²). Plusieurs villes parmi lesquelles Angers, Nice, Marseille, Reims et Strasbourg gagnent 2 m². Quasi-stables ou stables avec une évolution entre 0 et 1 m² : Nantes, Paris, Bordeaux, Rennes, Montpellier, Dijon et Toulon.

Côté classement …
Pas de changement sur le podium et pour le 4e qui reste : Saint-Étienne, Le Mans, Le Havre et Nîmes. À partir de la 6e place, premier changement avec Reims qui passe devant Toulon. Pas de changement de la 9e à la 11e place avec Grenoble, Marseille qui suit à 9 m² d’écart, à 2 m² d’écart de Montpellier, suivie de Lille qui repasse devant Toulouse. Viennent ensuite Strasbourg puis Nantes et Rennes ex-aequo. Les 4 derniers du classement restent donc les mêmes à savoir Nice, Lyon, Bordeaux et évidemment Paris.

« Les chiffres sont toujours très bons, en effet entre le début de l’été et maintenant, le pouvoir d’achat immobilier a globalement progressé en France et n’a baissé que dans 3 villes seulement, observe Maël Bernier, directrice de la communication et porte-parole de Meilleurtaux.com. La baisse des taux continue, dans la très grande majorité des cas continue d’avoir un effet très positif sur la surface achetable, avec seules 3 villes en recul : Le Mans, Toulouse et Lyon. »

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée