Transactions, gestion et syndic sur Strasbourg
18 Sep

Vente d’appartements : le pouvoir d’achat immobilier progresse de 3,5 % en un an à Strasbourg !

Entre le recul des prix et la baisse des taux d’intérêt, les conditions d’investissement restent excellentes pour concrétiser un projet d’achat d’appartement ou de maison à Strasbourg.

Telles sont les conclusions du dernier  baromètre Capacim (Capacité d’Achat Immobilier) qui mesure chaque trimestre le pouvoir d’achat immobilier des ménages pour un bien correspondant à leurs besoins et en tenant compte de leur structure familiale. Réalisé en partenariat avec le Crédit Foncier, par la chaire Ville et Immobilier de la Fondation de l’Université Paris-Dauphine, le baromètre Capacim est l’un des indicateurs les plus complets de l’évolution de la capacité d’achat immobilière des ménages en France. Il intègre différents facteurs, dont l’évolution du taux de chômage, du revenu des ménages, des taux d’intérêt de crédit et des prix de l’immobilier. Il concerne 19 communes franciliennes et 12 villes de province sur le marché de l’ancien.

Si le pouvoir d’achat affiche une progression sur un an en Île-de-France comme en Province, les évolutions sont toutefois contrastées selon les localisations.

Au premier trimestre 2013, à Paris, la part des ménages ayant la capacité d’acquérir un logement correspondant à leurs besoins s’établit à 33,4% contre 32,7% au 1er trimestre 2012, soit une hausse de 2% sur un an. En Île-deFrance, 53,4% des ménages franciliens étaient en capacité d’acheter un bien  au 1er trimestre 2013 contre 51,7%  au 1er trimestre 2012.

En province, 6 ménages sur 10 (60,4% exactement des ménages) étaient en moyenne en capacité d’acheter un bien immobilier dans une des douze métropoles de Province étudiées par Capacim contre 59,1% un an auparavant et 59,7% au 4e trimestre 2012.

À Strasbourg, le pouvoir d’achat immobilier a progressé de 3,5% entre le 1er trimestre 2012 et le 1er trimestre 2013. Ainsi, 68,2% des ménages étaient en capacité d’acheter au 1er trimestre 2013, contre 66,4% au 4e trimestre 2012 et 65,9% au premier trimestre 2012.

C.B./BazikPress© rukanoga – Fotolia.com

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée