Transactions, gestion et syndic sur Strasbourg
21 Déc

Les professionnels du Nord-Est vous encouragent à faire réaliser une estimation à Strasbourg !

Vous souhaitez mettre en vente votre logement dans l’est de la France ? Le marché immobilier est-il porteur actuellement ? Pour le savoir, intéressons-nous au moral des professionnels du Nord-Est. Bonne nouvelle, selon la 12e édition du baromètre Crédit Foncier / CSA sur le moral des professionnels de l’immobilier,  ils sont particulièrement optimistes. C’est donc le bon moment de faire faire une estimation à Strasbourg en vue de vendre votre logement !

Comment les professionnels de l’immobilier du Nord-Est ont-ils perçu les quatre derniers mois ?
Une majorité de professionnels (55 %) considère que le marché immobilier s’est stabilisé dans son ensemble au cours des derniers mois (37 % lors de la précédente enquête). Cette stabilité ne vaut pas pour tous les segments : 41 % des professionnels du Sud-Est ont constaté une baisse de la primo-accession depuis le début de l’année.

3 professionnels sur 4 (76 %) du Nord-Est sont optimistes pour les douze prochains mois
Trois quarts (76 %) des professionnels sont optimistes pour le marché immobilier résidentiel pour les douze mois à venir. Même s’il est en recul par rapport au record de septembre 2016 (81 %), ce taux d’optimistes est globalement au même niveau depuis plus de deux ans (72 % mai 2016). Le niveau bas des taux d’intérêt et le dynamisme du marché nourrissent cet optimisme. Selon eux, le niveau de prix et transaction devraient se maintenir ou poursuivre leur hausse dans le Nord-Est. Dans l’ancien, les professionnels anticipent en majorité une stabilité des transactions (59 %) et des prix (53 %).

Que préconisent les agents immobiliers ?
Interrogés sur les priorités à donner dans la loi de Finances 2019, les professionnels du Nord-Est souhaitent quasi-unanimement (79 %) le rétablissement du Prêt à Taux Zéro (PTZ) tel qu’il existait en 2017 (quotité égale à 40 % sur l’ensemble du territoire). Plus de la moitié des professionnels du Nord-Est (59 %) estiment qu’il faut revenir sur la quasi-suppression de l’APL accession intervenue fin 2017. La suppression de l’impôt sur la fortune immobilière (40 % de citations) et l’intégration des revenus fonciers dans la taxation foncière à 30 % (42 %) sont également évoquées.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée